Avant-première du film “Benzine” de Sarra Abidi le 19 janvier au Colisée

AlJanoubiya au cœur d’Hollywood:le nouveau mag de la chaine by Ramzi Malouki
11 Janvier 2018
Après le grand succès qu’elle l’a connu en 2017:Malla 3ila le 20Janv au Colisée
19 Janvier 2018
Montrer tout

Avant-première du film “Benzine” de Sarra Abidi le 19 janvier au Colisée

« Benzine« , le nouveau long métrage tunisien de la réalisatrice tunisienne Sarra Abidi, sera projeté dans plusieurs salles de Tunisie à partir du mercredi 24 janvier 2017.  L’avant-première du film est prévue pour ce vendredi 19 janvier 2018 au cinéma le Colisée de Tunis.

« Benzine » d’une durée de 01h29 connait la participation des acteurs Sondos Belhassen, Ali Yahyaoui, Fatma Saidane et Jamel Chandoul.

Il est à noter que ce film, qui est la première œuvre de fiction de Sarra Abidi, a été projeté le 2 octobre en première mondiale, au Théâtre royal de Namur, en Belgique et en compétition de la première oeuvre de la 32è édition du Festival international du film francophone (FIFF-29 Septembre-06 Octobre).

Descriptif

Salem et Halima sont à la recherche de leur fils unique disparu il y a quelques mois. Ce dernier a choisi l’émigration clandestine vers l’Italie quelques jours après le 14 janvier 2011. Le couple mène une quête acharnée et désespérée, qui bouleverse leur existence. Le film se déroule dans le Sud, un paysage aride et austère, une Tunisie profonde où la contrebande et la tension socio-politique se côtoient.

Synopsis

Nous sommes dans le sud-est de la Tunisie, de nos jours. SALEM et HALIMA forment un couple de quinquagénaires qui ont perdu leur enfant unique. Ils ne savent pas s’il est mort ou vivant. Ce fils, ‘HMED’ est un jeune homme de 24 ans, parti clandestinement en Italie puis disparu ! Neuf mois ont passé, depuis le soir de son départ, sans aucune nouvelle de lui. La vie de ses parents a complètement changé. Plusieurs hypothèses circulent à propos de la disparition de leur fils. Après neuf mois d’attente vaine, Salem  décide de mener seul son enquête. Il vend de l’essence « benzine » de contrebande sur la route nationale qui mène vers la Libye. Il consacre son temps à  la recherche d’indices pouvant le mener à Ahmed et au passeur qui l’a aidé à traverser la Méditerranée. Les informations se contredisent et n’apportent rien. Salem est déboussolé. Un soir la police vient lui remettre une convocation du Ministère des Affaires étrangères. Le couple se prépare  pour aller à Tunis. Leur  fils a-t-il été retrouvé ? Mort ? Vivant ? Ils l’ignorent.

Souhir L

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.